CNRS


Rechercher


Accueil > Activités scientifiques

2018

par Guillaume Chastanet - publié le , mis à jour le


Chrome et pyrazine : une synergie qui magnétise la recherche des matériaux 2D

Le domaine des matériaux 2D s’épanouit depuis quelques années mais l’étude de leur magnétisme demeure sous-explorée. Des chercheurs du Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux), de l’Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (CNRS/Université de Bordeaux/INP Bordeaux), de l’European Synchrotron Radiation Facility (ESRF) et leurs collaborateurs internationaux démontrent comment créer une structure métal-organique à base de chrome et de pyrazine pour obtenir en aimant conducteur. Cette recherche aux perspectives intéressantes pour la spintronique a été publiée dans la revue Nature Chemistry...

K. S. Pedersen, P. Perlepe, M. L. Aubrey, D. N. Woodruff, S. E. Reyes-Lillo, A. Reinholdt, L. Voigt, Z. Li, K. Borup, M. Rouzières, D. Samohvalov, F. Wilhelm, A. Rogalev, J. B. Neaton, J. R. Long et R. Clérac Formation of the layered conductive magnet CrCl2(pyrazine)2 through redox-active coordination chemistry
Nature Chemistry, 2018, 10, 1056


Le plus gros superatome de cuivre connu contrevient aux règles

Lorsque des atomes s’agrègent et que l’ensemble présente une configuration électronique similaire à celle d’un atome isolé, on parle de superatome. Des scientifiques de l’institut des sciences chimiques de Rennes (ISCR, CNRS/INSA Rennes/ENSC Rennes/Université Rennes 1), de l’université technique de Munich, de l’université de Duisburg-Essen et de l’université de Sao Paulo ont synthétisé et étudié le plus gros superatome de cuivre connu. Son nombre d’électrons disponibles ne suit cependant pas les lois censées régir de tels composés. Dans ces travaux, publiés dans Angewandte Chemie International Edition et mis en avant par Nature Reviews Chemistry, le superatome dispose de propriétés magnétiques inédites ...


Structure en sphères concentriques de [Cu43Al12](Cp*)12 : atomes de carbone (gris clair), aluminium (gris foncé) et cuivre (autres couleurs).© ISCR

J. Weßing, C. Ganesamoorthy, S. Kahlal, R. Marchal, C. Gemel, O. Cador, A. C. H. Da Silva, J. L. F. Da Silva, J.-Y. Saillard et R. A. Fischer, The Mackay-type cluster [Cu43Al12](Cp*)12 : open-shell 67 electron superatom with emerging metal- like electronic structure., Angew. Chem. Int. Ed. 2018, 57, 14630
DOI : 10.1002/anie.201806039


Un interrupteur moléculaire magnétique viable à haute température

L’électronique n’a qu’un seul mot d’ordre : « plus petit, toujours plus petit ». À ce jeu-là, les circuits imprimés atteignent leurs limites physiques et les futures évolutions sont à chercher à l’échelle de la molécule. Et justement, une équipe du Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux) vient de créer un interrupteur moléculaire magnétique actionnable à des températures intéressantes pour de futures applications, en particulier pour le stockage d’information tel que dans des disques durs. Ces travaux sont publiés dans Angewandte Chemie.

En direct des laboratoires - INC- CNRS

Redox-Active Bridging Ligand as a Tool to Promote Spin Delocalization, High Spin Complexes and Magnetic Multi-Switchability, X. Ma, E.A. Suturina, S. De, P. Négrier, M. Rouzières, R. Clérac, P. Dechambenoit, Angew. Chem. Int. Ed. 2018, 57, 7841


Synergie entre le magnétisme d’un ion métallique et la chimie d’une molécule

Certains stimuli peuvent changer l’état de spin d’un ion métallique. Des chercheurs de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires et du Centre de recherche Paul Pascal ont étudié cette conversion de spin afin de comprendre son influence sur la chimie de ces molécules. Ainsi, au sein d’un complexe moléculaire d’ions ferreux, ils ont montré l’existence d’une forte synergie entre l’état magnétique des ions fer et les propriétés chimiques du complexe. Ces travaux, publiés dans le Journal of American Chemical Society, ouvrent la voie au contrôle de la réactivité de certains ligands organiques et à la conception de nouveaux matériaux magnétiques.

En direct des laboratoires - INC- CNRS

Spin State Chemistry : Modulation of Ligand pKa by Spin State Switching in a [2×2] Iron(II) Grid-Type Complex, S. Dhers, A. Mondal, D. Aguilà, J. Ramírez, S. Vela, P. Dechambenoit, M. Rouzières, J.R. Nitschke, R. Clérac, J.-M. Lehn, J. Am. Chem. Soc. 2018, 140 , 8218.


40 ans d’interaction d’échange

Le 19 janvier a eu lieu à l’université Pierre et Marie Curie (devenue « Sorbonne Université ») un symposium intitulé « 40 ans d’interactions d’échange ». Ce symposium était organisé à l’occasion des 75 ans de Michel Verdaguer, par ses collègues Valérie Marvaud, Anne Bleuzen, Christophe Cartier dit Moulin, Rodrigue Lescouëzec et Cyrille Train. La journée a permis d’entendre de nombreux conférenciers d’Europe ou du Japon, spécialistes de chimie inorganique moléculaire, de magnétisme moléculaire ou d’utilisation du rayonnement synchrotron en chimie.
Un numéro spécial des Comptes Rendus Chimie est prévu pour accompagner ce symposium.


Des molécules-aimants résistantes à l’air

Des chercheurs de l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes/ENSC Rennes/INSA Rennes, en collaboration avec l’équipe du Professeur Jeffrey R. Long (UC Berkeley)) ont conçu une molécule-aimant au design inédit qui lui donne la capacité d’être manipulée à l’air. Publiés dans la revue Angewandte Chemie, ces résultats permettent d’envisager du stockage d’informations à une échelle nanométrique.

Structure de la molécule-aimant avec le dysprosium en bleu ciel, le fluor en vert et la direction privilégiée d’aimantation du système matérialisée par une flèche bleue.©Lucie Norel

Actualité complète sur le site de l’INC.
Références

A Terminal Fluoride Ligand Generates Axial Magnetic Anisotropy in Dysprosium Complexes, L. Norel, L.E. Darago, B. Le Guennic, K. Chakarawet, M. I. Gonzalez, J.H. Olshansky, S. Rigaut, J.R. Long Angew. Chem. Int. Ed. Engl. 2018, 57, 1933.


Numéro Spécial Eur. J. Inorg. Chem.

Un numéro spécial co-édité par Boris Le Guennic, Guillaume Chastanet, Sébastien Pillet et Rodolphe Clérac est sorti en janvier 2018. Il est dédié au magnétisme moléculaire et rend hommage à l’héritage scientifique d’Olivier Kahn toujours vivace. La communauté du GdR y est fortement représentée avec 27 contributions sur 35.
Merci à tous les contributeurs.